5.3 WingMakers / les faiseurs d'ailes

Page 11 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Aller en bas

Re: 5.3 WingMakers / les faiseurs d'ailes

Message  la baleine le Mar 15 Nov - 18:26

CODAGE GLOBAL; SYMPHONIE DU NOUVEAU MONDE

la baleine a écrit:23.10.2016
08:49:34

La musique reste présente - telle une clé - ramassant dans le champ du sensible (rs) tout ce que je peux comprendre et pressentir de ce qui aurait été déposé sur ce site en contexte.
Le texte à l'adresse sur les âmes jumelles me paraît d'une exceptionnelle clarté - jusqu'à présent, je dois dire, en dépit d'une histoire déroulée sur les sites Centreaide / Eveil qui m'avait conduit au seuil de cette découverte, je n'avais à peu près rien compris de ce que j'avais lu là-bas, sachant pourtant que je devrais y retourner.

<

Comment tenir ensemble les données éparses de perception d'une unité sous-jacente et, en sa mémoire vive, bénéficier de l'énergie générée par l'âme se reconnaissant elle-même et étant reconnue par d'autres si le texte comprend des lettres ou des notes trop distendues, éloignées ? Cette auteure a "rapproché des lettres", pourrait-on dire, lui permettant cette re-connaissance - et à nous la lisant aujourd'hui
Sans nous étendre pour le moment sur le contenu de ce texte, pouvons-nous creuser sur l'enjeu d'écriture ?

>

D'accord.

24.10.2016
09:48:18

J'en ai déjà parlé et plus près d'un essentiel que ce que je viens d'effacer. Je crois que la réponse à cette question est reprise dans le rêve 8 et le texte qui l'a précédé. Il y a "d'autre part" une liste de lecture à associer avec un "faiseur d'ailes" à cette adresse
http://resonances.forumactif.com/t243p112-5-3-wingmakers-les-faiseurs-d-ailes#8280

http://resonances.forumactif.com/t243p126-5-3-wingmakers-les-faiseurs-d-ailes#8306


Dernière édition par la baleine le Jeu 8 Déc - 11:21, édité 2 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5.3 WingMakers / les faiseurs d'ailes

Message  la baleine le Mar 15 Nov - 21:39

>

La partie C du rêve me voit descendre "à l'étage inférieur" avec "ma soeur", ce que je reçois essentiellement comme un langage symbolique-analogique
http://resonances.forumactif.com/t245p28-un-gros-arbre-coupe-net-coupe-de-cheveux-depourvu-d-ame#8420

Le texte de James et de Natarajan - à 7:38 pour ce dernier - prononcent les mots "incarnation" et "enracinement" là où, toujours analogiquement, la partie B de la Sicilienne  - la partie centrale - oppose au thème ascensionnel de la partie A un motif descendant (à 1:50)

<

Tu utilises le mot "rond" pour qualifier l'impression de "non-temps" ou d' "éternel présent" généré par la gamme ascendante qui va suivre et qui ne juxtapose que des tons entiers...

>

Et que je pourrais comparer au principe de la quinte perpétuelle - ou "bourdon" - sur laquelle des mélodies improvisées sont brodées - la sensation d' écoulement du temps est si pas annulée, du moins atténuée, élargie, de par la puissance d'attraction qui est relance et, simultanément, présence constante de la fondamentale-tonique et de sa quinte-dominante (pour la musique indienne, "relance" qui se trouve renforcée par la dynamique de mouvement générée par les percussions):

En musique, on appelle bourdon (ou drone, du terme anglais) une ou plusieurs cordes ou anches qui vibrent toujours sur la même note ou forment un accord continu (Vielle à roue, harmonium, etc.), avec la tonique ou la dominante de la gamme utilisée dans le morceau interprété.

Ce principe est le fondement de la musique indienne, Ravi Shankar par exemple dans les ragas, le bourdon étant créé, la plupart du temps, avec une tampoura ou un harmonium.

On le retrouve aussi dans la musique populaire dans toute l'Europe. Ainsi, le jeu traditionnel des violoneux d’Auvergne, ou les fiddler nordiques utilisent les cordes à vide de leur violon comme bourdon. Des instruments spécifiques, tels que la cornemuse ou la vielle à roue, qui sont des instruments à son continu, jouent en permanence une à trois notes correspondant aux bourdons, en plus de la mélodie.

Lorsqu'ils jouent une partition modale, les joueurs d'instruments à cordes pincées utilisent les cordes à vide comme bourdon chez, comme sur la guitare (en picking), de harpe celtique[1], d'épinette des Vosges…
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Bourdon_(musique)

Alors que les modes "grecs" - que ce soit avec sensible ou sous-toniques - agencent tons et demi-tons. Et comment, avec apparition de l'attraction sensible-tonique, d'une certaine manière, ma "coccinelle" est sommée de sortir de l' éternel instant afin de naître au temps:


<

Courtes pattes ?

>

J'ai parlé tôt, j'ai marché tard.
http://resonances.forumactif.com/t245p28-un-gros-arbre-coupe-net-coupe-de-cheveux-depourvu-d-ame#8418

16.11.2016
05:56:31

Faisant appel à une image subconsciente, Natarajan dit spontanément "grimper sur l'arbre" alors que nous serions poursuivi par ? un animal sauvage. En même temps, son dire serait que le chemin est de se déconditionner en élargissant du cercle le plus rapproché jusqu' à embrasser la terre - enracinement se déroulerait plutôt, nécessairement, de haut en bas. Alors que le problème posé par le rêve est qu'une partie de moi, également, veut escalader, là où "le maître du rêve" est en train de "descendre"... avec cet ensemble de deux composantes - un ton entier et un ton brisé (une vertèbre fragilisée) - contenus dans un bocal "transparent" qu'en temps dit "de veille" je ferme hermétiquement et je jette par la fenêtre-windows.
Il dit ailleurs: le présent ne peut exclure le temps car être doit de-venir.

<

Nous arrivons ici - c'est le cas de le dire - en un "temps" décisif.

19.11.2016
16:44:50

>

Ta remarque m'a figé dans une autre forme de non-temps - on devrait distinguer temps statique, temps dynamique, non-temps statique et non-temps dynamique...

<

Que veux-tu dire ?

>

Si tu décrètes en cet espace de PAROLE-ÉCRITURE un "temps crucial", c'est comme si, précisément,  tu confondais ce qui relèverait du TEMPS-ÉLABORATION - où processus de mise à jour émergence d'une couche inconsciente ou subconsciente vers la zone de prise de conscience "pour soi" - et ce qui releverait du TEMPS-RESTITUTION - transmission dans le cercle élargi du "nous" requérant travail de composition-écriture et étant encore un "temps" autre, si je puis dire...

<

Veux-tu dire que tu te vivais sommé de restituer ici, soudain, une "perfection" acquise ?

>

Tant en musique qu'en théâtre, je vois plus clairement soit ce qui relève de l'improvisation-élaboration, soit de la composition-écriture, de la littérature (ou de l'essai technique, philosophique ou autre). Il me semble que ces deux types d'activité ne peuvent être ni comparées, ni assimilées, qu'elles constituent des activités différentes, selon certaines conditions, POUVANT se révéler articulables - complémentaires dans leur créativité guidée, orientée, canalisée.

<

Et ?

>

Autant que pour la gamme de tons entiers pouvant ouvrir artificiellement une lucarne dans la maison structurée d'une oeuvre composée et détruire cette oeuvre, j'aurais pu évoquer le "dodécaphonisme". Où "l'évolution" - ou bien faudrait-il dire surcharge d'une histoire noyant les vastes et claires structures polarisées du système tonal dans un chromatisme de plus en plus lourd et envahissant ? - génère au final un langage flottant pulvérisant toute hiérarchie de notes des échelles diatoniques. Appliquer certaines procédures de la technique contrapuntique à ? faut-il dire "échelle" de 12 sons ou "technique" de production "en séries" - comme à la chaîne - dont la marque "dominante" / de nouveau (?) rapport de "production" est écrasement du ressenti sous le poids du tout-technologique ?

En réaction de quoi - autre écriture "en miroir" - une autre forme de "tabula rasa" exemplifiant sous les décombres exhalaison d'une rosée matinale - magnifique paysage d'hivers post-moderne - des animaux surpris par la glace et gélifiés dans des rayons de supermarchés de dupes.
néanmoins, pour "signe des temps", nous est proposé contemplation inspirée de cette désolante destruction de toute beauté réelle derrière "le règne de la quantité":



<

Je sens bien ici un "temps suspendu" qui ne me dit pas distinction que tu évoquais entre quantité et qualité.

>

Je dis que le "je" ne crée pas de qualité sans le "nous" et inversément - qu' il est démagogique de supprimer les systèmes hiérarchisés sous prétexte d' égalisation des différences tout en soulignant ces différences là où elles ne servent que comme critiques creuses d'un "ancien régime"... ou complicités stériles.

<

Exemple ?

>

Cette musique d'Arvo Part est une des dernières déposées sur le site "centreaide" avant déclenchement de la déflagration puis fission nucléaire provoquant l'hivers atomique. Mais, disais-je, il y en eût d'autres...

<

... tu as utilisé les mots "saga sur la toile"...
http://resonances.forumactif.com/t90p14-mon-histoire-personnelle#1387

>

... dont le dernier épisode s' était déroulé via le site antahkarana.

<

Ah !? Et où cela nous mènerait-il ?

>

Je tenterais d'approcher ou de réaborder plusieurs sujets - "âmes jumelles" (??), trompeuse "démocratie" et articulation du genoux...

<

Bon.

20.11.2016
1:38

>

Sur ce site, mis à part l'auteure récente du livre "Transmutation", si j'ai bien compris, traitant d'une découverte jusqu'à cette heure inédite concernant la possible récupération d' énergie dérobée à l'humanité par le phénomène de "scission" des âmes dites (devenues par conséquent) "jumelles", j'ai déjà évoqué une autre chercheuse nommée "douceur" à cette adresse:
http://resonances.forumactif.com/t168p140-3-1-les-monstres-interieurs#3930

Citation sur un fil dénommé

"Voyageurs. Le rapt des endormis"

Sujet: Re: Livres "Voyageurs", Tomes I et II en langue française   Lun 19 Nov 2012, 21:02

- Je ne ne fonctionne (mentalement) plus en mode linéaire qui cristallise les écrits en fonction d'une (fausse) ligne passé (recherches)-présent (développements)-futur (conclusions)."

- Pourtant une introduction-développement-conclusion permet de comprendre le sujet traité. Dans le cas contraire, ce n'est peut être pas "cristallisé". Mais pour moi c'est incompréhensible... Est-ce mieux ? Tu nous dis:

- "Ecrivant sous l’Inspiration suivant une ligne de Conduite qui (selon moi) se Structure elle-même".

- Selon toi, pourquoi pas ! Ecris-tu pour toi ? ou pour que les autres comprennent ?

- "Ce thème s’est poursuivi (avec raisons) dans « savoir de quoi on parle!!!!!! »... "

- Mon problème c'est que j'aimerai savoir de quoi tu parles ! Et franchement, je ne vois pas... A un moment tu parles de Sirius A ou B, des races bleues, puis ça part sur les Rovas, écritures vieille europe, couleurs des dimensions, ... Il y a surement un rapport entre tout cela ! Mon souci est de comprendre lequel !

- "Je ne sais oú cela va me (nous) mener... Je ne sais faire (pour le moment) de résumer (comme tu le souhaites) car je suis « poussée » (tout au contraire) à « poursuivre ». "

- Qui te pousse ?

- "Alors si c’est de l’intox, cela voudrait dire que je suis complètement intoxiquée (et pourquoi pas)".

- Disons que moi, je sens qu'il y a beaucoup d'intox dans ces livres. Cela me fait penser au concept de désinformation qui dit "je te donne de la bonne information pour t'amadouer. Et une fois que tu es "dans le jus", j'en profite pour te donner des fausses informations pour t'amener à penser ce que je veux que tu crois". Plus je lis ces textes, et plus je pense ça...

- "Est-ce que ça veut dire que je suis intoxiqué au point de ne pas reconnaitre la vérité du faux (pourquoi pas) ? Nous sommes tous obligé de nous baser sur nos ressentis. Peut être y a-t-il une part de vrai en chacun de nous et également une part de faux (car je me doute bien que je n'ai pas la science infuse ! pourtant, j'aimerai bien !)"

- Plutôt que de disséminer partout dans le forum des "morceaux" de messages, ne serait-ce pas plus judicieux de les regrouper dans une seule partie pour que ceux qui s'y intéressent puisse comprendre quelque chose ? Je n'ai rien à t'imposer ni de morale à te faire. C'est juste que pour la clarté du forum, selon moi (et que d'autres donnent leur avis si ils ne sont pas d'accord avec moi. Je ne donne que mon opinion que chacun à le droit de réfuter !), le fait de disséminer des messages partout "embrouillent" le forum. Alors que si tu postais tout ça dans un même fil, ça permettrait de rendre les textes plus clairs (je ne suis pas sûr que je les comprendrais mais au moins, j'essayerai). Mais bon, je le dis et le répète. Ce n'est que mon opinion...

- La démarche (intro-développement-conclusion) ne sais être appliquée que lorsque l’on analyse un livre, un article, des données existantes ou lorsque l’on a compilé, décortiqué des recherches au-préalable déjà effectuées et/ou fait des développements antérieurs à la rédaction de la réponse, du livre, etc. Dans ce cas précis, ce n’est pas ce qu’il se produit. Je partage « au fur et à mesure » de mes (propres) compréhensions et prises de conscience. Et le fond prime sur une forme (de présentation et lecture) standardisée.

Source:
http://antahkarana.forumzen.com/t2712-livres-voyageurs-tomes-i-et-ii-


Dernière édition par la baleine le Dim 25 Déc - 15:11, édité 23 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5.3 WingMakers / les faiseurs d'ailes

Message  la baleine le Lun 21 Nov - 1:11

21.11.2016

<

Avant que tu poursuives, te dire que même si j'ai survolé les deux premières pages de ce fil avec le plus grand intérêt - et même, je dois dire, avec une certaine stupéfaction -, je comprend que ton intention, ici, n'est pas de te déporter du côté de cette thèse mais de tenter d'élucider certains enjeux qui te concernent en contexte de ce fil.

À ce propos, je veux déjà souligner

1. LE TITRE de ce fil "LES VOYAGEURS. LE RAPT DES ENDORMIS"

2. Votre échange situé au bas de la deuxième page, je cite:
le Ven 17 Oct 2014, 18:11
par Invité

ptitjonas a écrit:
- Je précise la q: la dialectique du couple dit sacré est-elle un gardien

- Oui !

- un garant de préservation d'une justesse pour ce chemin ?

- Oui !

- Je veux dire: un gardien incontournable.

- Comment expliquer autrement une Evolution personnelle Exponentielle et sans retour de manivelle ?

- Or il ne s'agit pas ici de conjugalite?

- Mon ami travaille sur son propre Couple Sacré. J’en forme un autre. Autrement dit, mon compagnon n’est pas ma Flamme Jumelle. Il est entré dans ma vie après ma Fusion avec ma Flamme.

- Merci pour tes réponses... et résonances - j'avais en effet pensé à qq ch comme ça: que tu répondais "tardivement", également, à certaines de mes questions. "Mon ami travaille sur son propre Couple Sacré. J’en forme un autre. Autrement dit, mon compagnon n’est pas ma Flamme Jumelle. Il est entré dans ma vie après ma Fusion avec ma Flamme.": Vous m'avez l'air complètement givrés, sur ce forum, mais c'est une folie qui me plait assez.
P.S. Je trouve que ton témoignage est au moins aussi important que les références savantes que tu déposes sur ce site - il donne l'ancrage matériel singulier. Ca me paraît primordial.

3. De ton adresse ci-haut, je cite:
la baleine a écrit:

>

... inscription de thèses radicales n'étant plus en mesure, pratiquement, de poursuivre un cheminement dialectique fécond... une autre théorie linguistique... qui attaquait de front les wingmakers pour ce qui serait de l'innocuité de la "respiration quantique", qui contestait - ??? en connaissant quoi, finalement, et des wingmakers, et des "Cassiopéens" - Laura Knight-Jadczik.

La même, néanmoins, validant le concept des "âmes jumelles"...

La même - comme moi, disais-je, cherchant les bonnes conditions du vrai dialogue - qui me paraissait légitimement vouloir élaborer et se définir AVEC les différences... (RS)


Dernière édition par la baleine le Mer 23 Nov - 7:27, édité 2 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5.3 WingMakers / les faiseurs d'ailes

Message  la baleine le Mar 22 Nov - 22:39

22.11.2016
21:53:28

>

Dans le premier échange repris, je distingue, d'une part, une rapporteuse d'un vécu et d'un texte et une analysante / élaborante d'une thèse en cours de construction / définition / élaboration; et d'autre part, un vis-à-vis, disons sans approfondir, critique par rapport à cette démarche-élaboration en cours dans le cadre très peu structuré voire chaotique d'un "forum" de type habituel.
Je ne développe pas ici sinon pour signaler qu'en regard de ce concept / projet de nouvelle formule de forum, il y aurait matière.

Je supposerais en tout cas, à minima, le désir-recherche-besoin de confrontation de l'exposante portant sur des points concrets et précis de cette thèse et non jugeant ou objectant par généralités - en terme de validité historique, scientifique, etc. - et référant à deux formes très différentes d'écriture. Et néanmoins, besoin d'être soutenue et stimulée-questionnée pour ce fond dans ce processus.

<

C'est là que tu parles de "hiérarchie"... de besoins ?

>

Il y a le besoin pour chacun de traduire, soupeser, évaluer, élucider et, EN AMONT de ce travail d'idée, ce qui relèverait de la matière que je nomme "communication".

<

C'est-à-dire ?

>

Le contradicteur se sent "méfiant" - cela me paraît son vrai "ressenti" - qui renvoit certainement à une histoire pouvant être exposée parallèlement, le cas échéant, requérant, dans un premier temps, écoute-traduction-interprétation réciproque.
Ici, l'exposante se trouve confrontée mais je doute à l'endroit et de la manière qui puisse aboutir en la double circonstante du forum global tel qu'il existe et de ce qui, en ce contexte, s' est presque déjà cristallisé entre deux participants.

Depuis ma prise de connaissance de l'existence des travaux de cette chercheuse, à ce "temps" du processus et au constat de son blog qui paraît avoir peu engrangé, je déduis que le besoin de stimulation par imprégnation / bain de quête commune partagée lui est toujours nécessaire voire indispensable - besoin intellectuel et autres... dont de respect pour son investissement comme démarche et travail effectif...

<

Je reprend pour toi-même contribuant notamment en position d'exposant sur ce forum et sur d'autres, je cite:

"... rapporteuse d'un vécu et d'un texte... thèse en cours de construction / définition / élaboration"

"... confrontation de l'exposante portant sur des points concrets et précis de cette thèse et non jugeant ou objectant par généralités - en terme de validité historique, scientifique, etc."

"... référant à deux formes très différentes d'écriture."


Dernière édition par la baleine le Mer 23 Nov - 12:15, édité 21 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5.3 WingMakers / les faiseurs d'ailes

Message  la baleine le Mer 23 Nov - 7:24

23.11.2016

>

De mes expériences sur différents "forums", faut-il conclure qu'entre le trollage pur et simple - inepte -, l'objection mal à propos - inappropriée dans le moment d'une élaboration ou trop floue, imprécise ou simplement maladroite dans la formulation - et cette expérience récente, le lambeau d'expérimentation, sur ce "forum" résonances, se révèle un échec global dont l'explication serait: sur ce support électronique et pour les enjeux d'urgence envisagés, le langage et la pensée ne sont pas des lieux ni des outils pertinents;
car ces outils en eux-mêmes offriraient aux "entités" / opposants agissant dans l'ombre trop belles opportunités pour compromettre ou même détruire à la racine même ce qui tente de croître ?
http://resonances.forumactif.com/t119p42-autour-de-l-art-de-la-guerre-hyperdimensionnelle-reflexion-approche-critique#2933

http://resonances.forumactif.com/t119p42-autour-de-l-art-de-la-guerre-hyperdimensionnelle-reflexion-approche-critique#2937

http://resonances.forumactif.com/t122p28-un-retour-sur-autour-du-13-novembre-2015-que-s-est-il-passe#3346

Je mentionne la question au passage sans y répondre car, bien sûr, elle s' impose et d' être formulée non pour y répondre à la va-vite superficiellement, mais par réflexion circonstanciée et approfondie en contextes actuel et futur.

Ce me semble en tout cas le moment de développer sur ce point de ta citation:
...qui attaquait de front les wingmakers pour ce qui serait de l'innocuité de la "respiration quantique..."


Dernière édition par la baleine le Jeu 8 Déc - 23:47, édité 6 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5.3 WingMakers / les faiseurs d'ailes

Message  la baleine le Mer 23 Nov - 23:11

23.11.2016
22:44:33

P.S. Les analyses musicales qui précèdent et suivent sont surtout pré-textes à expression d'un imaginaire singulier invitant à une pensée circulaire ou dite "analogique".

Une manière différente de contraster, suspendre et conclure par relation à un territoire (sonore) de départ... L'essentiel à retenir, il me semble, pour entendre-interpréter symboliquement ce rêve musical éveillé: le degré ou la tonalité Im (I mineur) est mis en contraste avec le degré ou la tonalité bVI (bVI majeur).
http://resonances.forumactif.com/t243p126-5-3-wingmakers-les-faiseurs-d-ailes#8406

...pour, des abysses, faire ressurgir souvenance de l' élégiaque et transcendante beauté et bonté de ce monde qui vient.
http://resonances.forumactif.com/t243p126-5-3-wingmakers-les-faiseurs-d-ailes#8299

Au premier réveil, ce matin, les mots "Te diriger vers le géant repas" avec à nouveau, des vibrations dans la tête.

Second réveil avec la phrase, dans la Sicilienne, qui se trouve énoncée juste après la présentation du thème - elle aussi dite a deux reprises:
de 0:44 à 0:54 pour la première occurrence;
de 0:54 à 1:03 pour la seconde occurrence.

Mises en regard du récapitulatif qui précède et que je résume:

a) La gamme de tons entiers et le langage flottant impressionniste: (1 2 3 #4 #5 b7 1')

b) La gamme chromatique constituée de "demi-tons" comme plus petits communs dénominateurs et, depuis le "clavier bien tempéré", permettant les modulations tout azimut préfigurant l'éclatement du système tonal (1 #1 2 #2 3 4 #4 5 #5 6 #6 7 1')

==> matériaux sonores utilisés en relation étroite avec une histoire "de la musique" qui est donc aussi - et surtout - un contexte culturel (religieux), technologique, et même pour la "tabula rasa" réactionnelle d'Arvo Part suivant son aventure dodécaphonique, une "illustration"



du miroir brisé de l' "économie de marché":

je constate:

c) que les deux gammes "diatoniques", dans la deuxième phrase de la Sicilienne, articulent tons et demi-tons diatoniques et chromatiques:

- premier membre de cette phrase, après le "si" tierce majeure:
1 2 b3 4 (#4) 5 b6 b7 1'

- deuxième membre :
1 2 b3 4 (#4) 5 !6 !7 1'

Le rythme caractéristique de cette formule dite de "sicilienne" - "lent.vite.lent" - est répété trois fois et ensuite une suspension "lent.lent" pour le premier membre de phrase, répétition identique pour le second membre sauf à la fin qui est non plus un suspens mais un arrêt.

Ce qui me fait penser à la proposition de James qui consiste, concrètement, pour ladite "pause quantique", en des séquences régulières inspirs-expirs avec suspensions de souffle et un arrêt.


Dernière édition par la baleine le Lun 28 Nov - 8:09, édité 23 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5.3 WingMakers / les faiseurs d'ailes

Message  la baleine le Jeu 24 Nov - 7:28

24.11.2016
07:07:39

Réveil avec les mots "... le déclenchement sirien", résonance sonore et vibrations dans la tête. Je pense à ce qui s' ensuivit pour l'administrateur du site "karmapolis" - après être monté au sommet de l'église -, nouvelle résonance sonore.
Mon mental fabrique immédiatement une interprétation: allusion à la situation politique en Syrie - réflexe de traduction au "premier degré" -, mais dans l'orthographie possible du mot "sirien", la lettre "i" s' impose. Après vérification via Google, je constate sa présence possible, sur la toile (rs), associée au mot "keylontique".

Y aurait-il une corrélation à faire entre ces "siriens" et les "hommes bleus" auxquels fait allusion le couple Meurois-Givaudan parlant de ses premiers "VOYAGES astraux" ?

Relisant l'encodage qui précède d'hier, je traduis donc aussi une possible association entre "CLAVIER (KEY) bien TEMPÉRÉ" et cette dite science "keylontique";

et possible relecture des mots "modulation tout AZIMUT" en "modulation tout AZILOUT":

Gammes et tempéraments dans la musique occidentale

(...) Le système pythagoricien a fait l’objet au Moyen Âge d'une sorte de culte quasi mystique, lié aussi à l’idée platonicienne selon laquelle les nombres régissent le monde : le système pythagoricien repose en effet sur les rapports numériques (et les rapports de longueurs de cordes) les plus simples, 1/1 pour l’unisson, 1/2 pour l’octave, 2/3 pour la quinte, 3/4 pour la quarte.

(...) On distingue deux catégories générales de tempéraments :
Les tempéraments «réguliers», où toutes les quintes sont diminuées d'une même quantité proportionnelle.

Les tempéraments «irréguliers», où les quintes sont tempérées de diverses manières.

(...) Accordage est un terme générique, utilisé depuis le xixe siècle[1] pour dénoter l’action d'accorder un instrument ou le résultat de cette action.

Accord complété par un qualificatif (essentiellement « accord pythagoricien » ou « accord juste ») est utilisé en opposition à « tempérament » pour désigner un accordage qui ne fait appel qu’à des intervalles « justes » (ou « purs »), à l’exclusion d’aucun intervalle tempéré[2].

Tempérament se réfère à un accordage dans lequel plusieurs ou tous les intervalles sont accordés par altération d'intervalles justes (ou purs) : ces intervalles altérés sont dits « tempérés ».

Système est utilisé souvent, un peu improprement, pour dénoter les caractéristiques des gammes produites par l’accordage, par exemple dans les expressions « système pythagoricien », « système juste » (ou « système de Zarlino »), « système tempéré », etc.

[Ces expressions devraient être discutées dans un article « Système musical » qui demeure à créer.]
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Gammes_et_tempéraments_dans_la_musique_occidentale

<

Peut-on revenir à cette question du débat n'ayant pu avoir lieu autour de cette proposition de la "respiration quantique" ?

>

Ok.

Selon mon souvenir, je "voyagais" alors entre les sites psychologies, wingmakers.exprimetoi.net et antahkarana.forumzen.com. Sur le site psychologies, ayant ouvert un fil invitant à découverte partagée des matériaux des wm. Avec dépôts de liens réciproques entre ce site et le site français des wm, me trouvant éjecté de ce dernier et, par suite, du site antahkarana, ce débat se révélait difficile seulement même à envisager.

Je ne connaissais rien des événements attachés à cette "keylontique" reliant sur la toile deux de ces forums mais, découvrant le témoignage de douceur et son travail d'enquête, je ne pouvais m'engager dans cette pratique en ignorant ses préventions assez sérieuses - auxquelles nous n'avons  plus accès à cette heure.

S'ensuit le "premier attentat" à Paris qui marque mon arrivée sur ce forum résonances et ce raisonnement: en tout cas, pratiquer périodiquement un rappel des "vertus" ne peux être soupçonné de pratique à risque.


Dernière édition par la baleine le Mar 29 Nov - 8:05, édité 36 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5.3 WingMakers / les faiseurs d'ailes

Message  la baleine le Jeu 24 Nov - 22:52

24.11.2016
22:52

Un nouveau codage pour une nouvelle pédagogie

<

J'ai un problème avec ton analyse de cette pièce de Fauré

>

J'espère bien !

<

Comment explique-tu notre profond désaccord et disposerais-tu d'un moyen pour nous réconcilier ?

>

Je t'ai dit, par exemple, pour les échelles apparat ment de "sol mineur antique" et ensuite "sol mineur mélodique" ce qui m'était apparu au sortir d'un profond sommeil - disons: un sommeil harmonique...

<

Je n'y comprend rien !

>

Si tu veux, c'est un professeur de solfège qui rêve - comme si cette mélodie pouvait être comprise et entendue extraite de son ancrage vertical...

<

Ah !

26.11.2016

Donc nous sommes bien d'accord: RIEN ne permet de penser ces deux échelles si "évidentes" en audition intérieure telles à ton "réveil" ou en analyse horizontale - sommets d' icebergs que constituent les piliers harmoniques audibles "dans la profondeur" ?

>

Bien sûr. Prenons les 6 premières notes (2 x 3 notes): "si sol la... sib do do#...". Elles sont soutenues par les accords de mi mineur 7 suivit de ? mib7. Le premier accord et chacun qui s' ensuit, en contexte, donne tout le charme qui se dégage de cette nouvelle phrase.
Après les demi-cadence et cadence "fauréennes" qui précèdent et leur fonction d'appel vers le repos, cette dernière n'est plus du tout valide pour ce deuxième accord ? de "mib7" qui sert d'accord de passage.
Avec toute l' ambiguïté des notes "do" à la voix 2 et "do#" à la voix 4 - la première pourrait être appogiature supérieure de la quinte "sib" qui va suivre mais, vu sa durée, donne aussi résonance d'harmonie de dom7 renversé; dans la même logique d'un accord de mib7, le "do#" devrait être orthographié "ré b" mais est "sensibilisé" vers le haut.

<

Ce que tu décris est un divorce entre des pratiques mélodiques et harmoniques ?

>

En remarquant que l'harmonie classique fait récapitulatif d'une histoire et d'un commentaire savant là où, pour penser la globalité mélodie + harmonie dans une visée également pratique, mis en regard des "jazziques", les instrumentistes classiques sont invalidés.

<

En quoi pourquoi comment ?

>

Je parle ici pour une majorité d'instrumentistes: pour se représenter et reproduire cette intrication des deux dimensions - pour traduction analogique: la mélodie du "moi" et l'harmonie du "nous" qui est aussi l'approche pragmatique et la pratique qui intègre conviction d'expérience de l'imbrication forme.apparence-fond.interdimensionnalité -, ils ne disposent essentiellement que de la lecture des élément notes servant pour la mise en place d' une mémoire largement inconsciente - un automatisme neuromusculaire.

<

Et les cours d'harmonie et d'analyse musicale ?

Ta proposition de "mib7" ne serait sans doute pas agréée par des analystes. L'accord intégrant do# et non réb ne pourrait-il être, après le do mineur 7 sur tierce, l'harmonie do# mib sol sib comprenant la tierce diminuée que j'ai souligné se résolvant sur le ré de l'accord suivant ?

>

Pour exécuter au clavier dans l'urgence - et non analyser avec recul sur une table -, il m'est plus facile de retenir mib7 avec une enharmonie que de repenser 3 notes du bas afin d'être en accord avec le do#...

<

Si tu identifies "do#" aux analystes "du haut" d'une pyramide de savoir et les "3 notes inférieures" aux instrumentistes "du bas" d'une exécution si pas aveugle, du moins largement inconsciente, qu'y gagnerions "nous" ?

Je peux aussi penser, après l'harmonie de dom7 : triade de mib pour les 3 voix du dessous et "do#" note de passage chromatique.

>

Un texte offre souvent plusieurs possibilités de globalisation-analyse, l'enjeu ici, il me semble, étant de trouver un moyen terme entre ceux qui savent et ceux qui font, et que ce "faire" puisse servir de transition et de base utile vers une pensée critique.

<

Une pensée pratique et critique ?

>

L'une soutenant l'autre.

Suite à ton objection, me paraît clair, en effet, que le "réb" ne peux qu' attirer grammaticalement vers le bas, et que le mieux est donc de penser ce do# sur base de la triade de mib.

Ce qui, pour une tentative d'explication logique est tout de même une bizarrerie: dans la tradition classique, par rapport à l'harmonie tonale qui s' énonce EXCLUSIVEMENT avec le chiffrage relatif fonctionnel, en marge des demi-cadences et cadences qui balisent différemment le discours en virgules et en points, une mélodie où nous voyons Fauré enfiler des accords dont on se demande s' ils ont été conçus pour servir de pensum aux analystes ou pour pointer la limite de leur outil qui devrait être aussi au service des instrumentistes.

27.11.2016
1:06

Presqu'un unique nouvel accord par début de formule rythmique et des notes figuratives; chiffrage fonctionnel uniquement pour souligner les grandes ponctuations-articulations du texte

Autre possible: considérer le sib à la voix 2 non pas comme une note d'harmonie mais comme une note de passage diatonique. Auquel cas, en terme de succession d'accords, nous aurions:

1er membre de phrase: mim7 - dom7/3 - rém/3 - sib7

2ème membre de phrase:
mi d(iminué)7 - dom7/3 - ré7 - solm

<

Ceci me paraît beaucoup plus clair ! D'autant que, par rapport à la rythmique de la formule Sicilienne lent.vite.lent, le rythme de succession des nouveaux accords se "cale" à chaque fois sur la partie appuyée de cette formule.

En chiffrage fonctionnel, qu'est-ce que ça donnerait ?

>

Et bien figure-toi que je n'ai aucune envie, ici, de m'en soucier. Au sens où, pour un premier temps de décodage de ce texte et un dernier de restitution, ce chiffrage ne me sera que de peu de secours !

<

Au sens où, si le rythme d'harmonies est très serré et, à la manière du jazz, que la pièce ou pire, l'oeuvre de vaste dimension à mémoriser enfile des accords de septième les uns derrière les autres comme des perles, l'essentiel est de savoir où se trouvent les articulations essentielles - demi-cadences et cadences, modulations...

>

Nous sommes bien d'accord !

2:32

(Récapitulation)

<

Peux-tu nous donner ta proposition de codage synthétique (tel que proche du codage jazz et mis-à-part ton nouvel outil didactique "segment d'harmonisation") pour la succession des deux fois deux membres de phrases ?

>

Très bien. Alors nous avons, depuis le début de la pièce jusqu'à ce passage précité inclus:


3:11

(les fondamentales désignées cette fois par des lettres).


(PREMIÈRE PHRASE)

Premier membre de phrase:

Sol mineur
Im...
Gm - Gm/7 - Ed7 - Dm/3

demi-cadence
................V
- Bb (C) - D

Deuxième membre de phrase:

Im...
Gm - Gm/7 - Fm7/7 - G7/5

Cadence
IV7 -  V7 - Im
C7 - D7 - Gm

Répétition du thème


4:00

Transition / articulation (rs)

(Sol majeur)
G

(SECONDE PHRASE)

1er membre de phrase

Em7 - Cm7/3 - Dm/3 F7 - Bb7

2ème membre de phrase

Ed7 - Cm7/3 -

Cadence
V7 - Im
D7 - Gm

Répétition de la phrase

21:28:10

<

Je retiens possible rencontre féconde entre les deux "traditions" - "savante" et "populaire", mais donc aussi "expérimentale" et "expérientielle" - ce second terme qui ne veux pas dire restrictivement "découverte sur le terrain". Comme si quiconque pouvait se découvrir tout seul à partir de rien - se "faire tout seul" comme disent certains ?

>

À partir d'une partition, à priori, totalement étrangère à cet univers de codification qu' est le "système anglo-saxon", les deux avant-derniers sous-titres exemplifient un processus de recherche de codage "global" - sans précisions de nombre de voix et de leur répartition, ni des "notes étrangères / ornementales / figuratives.
Pour ce faire, humilité est nécessaire des deux côtés, au sens que "expérimental" peut être de dissocier un sujet d'un côté d'un objet de l'autre... que ce sujet supposément ou effectivement objectivant se situe ou soit situé en haut ou en bas d'une pyramide...
J'entends donc "expérientiel" comme découverte et travail également sur soi et pas seulement sur un objet hétérogène, extérieur à sa découverte.

<

La détermination de ces harmonies basiques dans des partitions classiques et autres via ce type de codage que tu modifies un peu a déjà été faite et a ses limites ?

>

Bien sûr, limites que mes "segments d'harmonisations" déplacent, actuellement, de manière appréciable. En n'oubliant pas ces 3 points étroitement liés :

1. Je ne prétends pas remplacer la partition de type classique mais la complémenter.

2. Ce codage y compris "global" que j'ai modifié s' insère dans un projet de formation globale que j'ai défini dans une vidéo en:

a) pratique individuelle d'un instrument;

b) formation d'oreille (rs) et approche des partitions;

c) pratique instrumentale de groupe.

3. Aussi loin possible ce codage pouvant être démontré dans le répertoire composé des maîtres / figures éminentes - et qui donc n'est pas fait ici -, question de la 
progression 
pédagogique reste posée et déterminante, selon moi, pour un enseignement revisité cohérent tel que je le souhaite, le conçois partiellement et l'imagine.


<

Poursuivons. Tu disais: "le "réb" ne peux qu' attirer grammaticalement vers le bas, et que le mieux est donc de penser ce do# sur base de la ? triade de mib." ?

>

Me relisant, je suis étonné d'avoir pu écrire une énormité pareille - mettre un X7 à cet endroit là ! Et je la laisse, donnant une nouvelle arme à mes adversaires et qu'ils soient justifiés de me dénoncer bête et inculte s' ils le souhaitent sans se demander pourquoi leur empressement.

Alors je m'interroge - comme Marie Balmary, par exemple, examinant la théorisation de Freud comme symptôme. En ma psyché, cet endroit pourrait-il être révélateur d'une orientation négative - sous le niveau de surface de ma conscience de veille symbolisée par la mélodie principale ?

<

Première confusion, et une autre qui est l'oubli / l'escamotage de l'accord de sol majeur...

>

Pour ma défense: j'ai travaillé sans partition papier et avec un smartphone. Lecture symbolique possible et similaire.

<

Le texte original est pourtant positif, inspiré ?

>

Le texte original est magnifique et mérite d'être honoré.


Dernière édition par la baleine le Jeu 8 Déc - 11:35, édité 50 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5.3 WingMakers / les faiseurs d'ailes

Message  la baleine le Lun 28 Nov - 6:30

28.11.2016
06:14:59

Le "texte original" - comme source d'inspiration - étant aussi "nature du vide" ou "nature de Bouddha"
http://resonances.forumactif.com/t245p14-un-gros-arbre-coupe-net-coupe-de-cheveux-depourvu-d-ame#8382
je me dis, ce matin, que ce "rendre hommage" exige que j'évoque au moins la formule traditionnelle que j'ai entrevu et dont j'ai gardé vague souvenir - contextualiser cela. Et en temps utile, modifier l'avant-dernier sous-titre.

<

Que d'ici-là tu supprimes - la coupe de cheveux de la partie centrale du rêve ?
...


Dernière édition par la baleine le Jeu 1 Déc - 9:12, édité 3 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5.3 WingMakers / les faiseurs d'ailes

Message  la baleine le Lun 28 Nov - 22:20

>

Je te laisse compléter la citation que tu envisageais dans tes pointillés mais, tant que les fruits de mon enquête sont clairs dans ma représentation, je fais essai de clarification.

J'ai trouvé deux adresses valables concernant matière sérieuse s' il en est (?) en cours d'harmonie classique, et qui se nomme "sixtes augmentées".

<

De quoi s' agit-il ?

>

Je passe les cas d'école qui ne me concernent pas actuellement pour me pencher sur 3 extraits musicaux apparus sur ce site - dans l'ordre: Beethoven, Mozart et Fauré. Paraissant vouloir insister sur le degré que j'ai nommé "bVI":

1. Soit comme tonalité contrastante et divergeante en regard des plans tonaux habituels;

2. Soit comme approche hyper-tendue de l'accord V ou V7 - et ici développement pour suite;

3. Soit comme "cadence évitée"... c'est à dire une rallonge, un suspens, une tergiversation conduisant finalement tout de même au degré V7 mais par un détour.

------------

Tu étais sur la piste en m'objectant

L'accord intégrant do# et non réb ne pourrait-il être, après le do mineur 7 sur tierce, l'harmonie do# mib sol sib comprenant la tierce diminuée que j'ai souligné se résolvant sur le ré de l'accord suivant ?
à cette adresse (26.11)
http://resonances.forumactif.com/t243p140-5-3-wingmakers-les-faiseurs-d-ailes#8454

En terme de traduction à envisager par suite sur l'hypothèse d'un langage symbolique-analogique, pour le moment, je ne sais où me mène cette enquête.

-------

La sixte augmentée utilisée dans cette Sicilienne se nommerait "sixte allemande" - c'est un prototype comme les marques de voiture.
Il s' agirait tout simplement d'un accord de 9ème de dominante mineure sans fondamentale dont la quinte a été baissée d'un demi-ton.

<

What ?!

>

[La] do# mib sol   sib
[ 1 ]....3....b5...b7..b9

Par rapport à cette "vraie" fondamentale mais invisible, le do# - dans la mélodie dont j'ai énoncé les 6 premières notes déployées horizontalement: qui est la note altérée vers le haut - serait donc la tierce majeure.

Dans le texte, l'intervalle de "3ce diminuée" est renversé - "sixte augmentée" hypertendue se résolvant la deuxième fois sur l'accord V conduisant au I.

Dans les deux options - soit Eb7, soit triade de Eb + do# -, mib quinte tendue (rs) ou aussi "quinte diminuée", ou encore "fausse quinte" est aussi une fausse fondamentale.

Conclusion: prononcer harmoniquement réb et non do# serait redoubler (rs) cette quinte altérée.

------------

Références:

http://www.zviane.com/prout/281

http://regardecetrucconar.free.fr/src/solfege/Cours-MB/Ecriture/h-alterations.htm

---------

29.11.2016

<

Je note rétrecissement des quintes dans le "clavier bien tempéré" qui s' oppose au système pythagoricien
http://resonances.forumactif.com/t243p140-5-3-wingmakers-les-faiseurs-d-ailes#8450  ;

une quinte rétrécie servant de fondamentale de substitution dans la croissance "géante" d'une superstructure de 9ème ayant perdu trace de son fondement premier;

j'ai réécris le passage en manuscrit - lecture en cette fenêtre étant mal praticable - et corrige en souligné un accord pour ta synthèse dans le premier membre de la seconde phrase:

Em7 - Cm7/3 - Dm/3 F7 - Gm Bb7

... ce qui resserre d'avantage encore le rythme d'harmonies tendues à traiter. Puisque nous constatons deux accords placés en l'espace de deux formules de "sicilienne" sur les quatre;

je note enfin que cet exemple récent du Fauré permettrait de substituer à des notes structurelles des notes figuratives - "de passage", l'essentiel étant la situation / le repérage dans la globalité du texte grâce à la signalétique des "cadence évitée" et "demi-cadence" comme appels de l'enchaînement V7-I ou cadence dite parfaite conduisant vers le repos terminal "de tonique".

30.11.2016
13:34

J'associe également à tout ce qui précède ces  deux passages:

Ici, la cadence - c'est-à-dire la conclusion - se trouve mieux marquée à la basse présentée au piano. 
De plus, cette fondamentale est écrite noir sur blanc - à 3:26... 5 mesures avant la fin au deuxième temps... 
http://resonances.forumactif.com/t243p126-5-3-wingmakers-les-faiseurs-d-ailes#8426

Bach composait pour tout le monde mais d'abord, avant de rayonner jusqu'à nous, pour les plus proches - sa famille, ses élèves, ... Il répondait à des commandes dont les exécutions bouclaient une "forme" et en manque de retour, d'aboutissement de leur travail qui était d'être joué et de transmettre, c'est comme si la fondamentale de son dernier accord, il aurait oublié de l'inscrire sur l'autre partition de la vie.
http://resonances.forumactif.com/t243p98-5-3-wingmakers-les-faiseurs-d-ailes#8265



18:58:30

>

J'entendrais que les trois oeuvres précitées - 1. Beethoven, 2. Mozart 3. Fauré - seraient chacune à lier au contexte du moment afin de les mettre aujourd'hui en perspective.

1. Une confrontation serrée - diaphonique - dans la partie A dont l'inscription de cette "fondamentale" que tu cites sur le double plan de la partition musicale et relationnelle était l'enjeu.
À cet endroit, pratique musicale et transmission sont symbolisés par cette note de basse, dans Fauré, s'insérant entre les accords bVI et Im déterminant une "incarnation".

Au-delà de l' alternance partie A Im + relatif majeur... partie B ton du bVI, cette pièce ne conduisait pas hors de la vibration de départ, ramenant très vite l'auditeur dans la tonalité tendue (fa mineur). À savoir en bilan de ce qu'évoque pour moi synthétiquement et rétrospectivement Fauré aujourd'hui: un relicat de mode antique phagocité par l'omniprésence et la "toute-puissance" du triton / de la quarte augmentée constituant l'harmonie V7 ou "diabolus in musica". À cet égard, révélateur: la période musicale en laquelle s' inscrit ce compositeur (romantisme).


21:24

L'ami Dédé (V du V ou "dominante de la dominante")

2. Arrive Mozart. Je parlais d'une vibration solaire où j'entend que le passage de l'approche de l'accord de dominante pouvait se réaliser par ? l'accord supposé de sixte augmentée (je n'ai pas accès au texte aujourd'hui).

Comme si cet accord élargissait la tension précédente de la vibration mineure jusqu'à son intensité maximale pouvant conduire à la demi-cadence d'abord, au second thème ensuite dans le ton de la dominante.

À la deuxième occurrence par le biais du "V du V" dont parle "Zviane" - et que je baptise derechef "l'ami Dédé" (dominante de la dominante):



http://www.zviane.com/prout/281



04:16:26

<

Deux remarques avant que tu poursuives: 

1. Bien qu'entre le Beethoven et le Mozart, au point de départ, existe une parenté de vibration mineure, disons, l'esprit des deux œuvres est non-comparable;

2. Le ? second thème, dans Beethoven, arrive dans la partie B tonalité bVI et, bien que majeur, poursuivant l'antagonisme autour d'une fleur entre un bourdon et un papillon; alors que dans Mozart il arriverait dès la partie A (constituant une "exposition" précédant un "développement" central avant une "réexposition" finale) - dans le ton de la dominante. Où cette fois, le délicat papillon décline seul une charmante descente sur une glissoire chromatique, relayé toutefois dans cet énoncé du thème par d'autres timbrés du jeu d'enfants sérieux.

Moi non plus, sur ce smartphone, je ne sais lire la partition de Mozart mais, d'ici de disposer d'un meilleur écran pour vérifier mon souvenir, je ré-écoute et te demande de nous situer les deux moments de mise en œuvre de cette supposée "sixte augmentée":




02.12.2016

>

Avec Fauré, à cette adresse

http://resonances.forumactif.com/t243p126-5-3-wingmakers-les-faiseurs-d-ailes

nous avons l'exemple de deux membres de la première phrase constituante du thème. Dont le premier se suspend sur V et dont le second se conclut sur I.
En suivant ce guide, dans ce Mozart, je me demande: où se trouvent le suspend et le repos ?


Dernière édition par la baleine le Dim 4 Déc - 6:20, édité 35 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5.3 WingMakers / les faiseurs d'ailes

Message  la baleine le Ven 2 Déc - 20:36

20:35:13

Veit (ב), Dagesh (.) et Beit (בּ)

<

Notre écoutant me rappele ces points:

a) Une vidéo où, parlant de la lettre beit semblable à un réceptacle oreille - ou cercle concentrique éloigné du Son / point-dagesh prenant sa source dans le vide et manifestant dans le temps -, tu signales soit une écorce vide (veit), soit une inspiration sans limites (dagesh), là où la lettre "beit" et non "veit" présente à un archer une cible complète, unifiée:



Alexandre Seon, Le Récit
http://brunorigolt.blog.lemonde.fr/2010/10/03/analyse-dimage-alexandre-seon-le-recit/



Mozart, Concerto pour flûte et harpe, II

>

Je découvre dans le cadre du dessus - pictural - et du dessous - son et image densifiés, corporeïsés - un parallélisme - cette musique est arrivée alors que j'entrevoyais une signification pas encore explicitée. L'archer intérieur à chacun situé à gauche - flûte et harpe - se trouverait à nouveau symbolisé par le chef d'orchestre compositeur ou la source - à droite.


03.12.2016
08:36:17

<

b) La liste de lecture laissée en cours de commentaire-traduction dans le fil parallèle à cette adresse:
http://resonances.forumactif.com/t245p14-un-gros-arbre-coupe-net-coupe-de-cheveux-depourvu-d-ame#8338



Dernière édition par la baleine le Dim 4 Déc - 6:33, édité 13 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5.3 WingMakers / les faiseurs d'ailes

Message  la baleine le Mer 7 Déc - 0:11

06.12.2016
23:20:08

"Rapprocher des lettres"

>

Ok, je vois où "il veut en venir". L'écoutant (rs) n'a nullement l'intention de m'interrompre dans mes associations. Si une communication évidente avec un ou des acteur(s) invisible(s) a bien lieu qui se manifeste par divers phénomènes (que je suis bien "obligé" de constater et qui m'invitent à en tenir compte), bien sûr, tant que je ne serai pas unifié à ?? ce qui semble être un écho sage et bienveillant - j'insiste - à "ma" propre pensée et au-delà, cette communication comportera des aléas, des discordances, des dissonances que je suis invité à résoudre.

Ce n'est pas l'intégralité de la liste qui nous est re-proposée ici à méditation mais la première icône...

<

Ah !?

>

Oui, en ce sens que, comme l'auteure de "Une transmutation" dont je disais qu'elle avait "rapproché des lettres"...

<

... oui...

>

... et, pour un musicien harmoniciste issu d'une tradition de musique populaire (rs) ne sachant pas "lire" le texte complexe, éclaté, éparpillé et inaccessible de la Sicilienne (j'entend: rassembler autour des lettres-sigles d'harmonie qu' éventuellement il connaitrait déjà (rs) ), ce qui s' en est suivit, du codage rassemblant et résumant ce texte étoilé, était donc de fait une action similaire...

<

... au sens propre des termes ...

>

... exact ...

<

... et ...

>

... et il me suggère de faire maintenant la transposition concernant les grands pans - ou thématiques dominantes - de ma mélodie personnelle inscrite comme trame (inconsciente subconsciente et consciente). En vue de la réinscrire différemment - vers une ouverture de lumière:

Cf.
http://resonances.forumactif.com/t185p112-4-1-anton-ivan-boris-et-moi#5963


Et qui sera audition de la musique inentendue qui la soutenait (rs) dans une globale harmo-mélodie et symphonie (rs).

<

Le mouvement de la sonate de Beethoven se repliait donc bien vite sur lui-même, alors que l' "approche hypertendue" de l'accord de septième "de dominante", dans la symphonie de Mozart, ouvre vers ? non pas "le ton de la dominante" mais le relatif majeur ?

>

Juste ! Erreur de ma part.
La question que je me pose ici est donc: de quoi - de quelle thématique dominante de mon existence - cette approche a-t-elle parlé ?

<

Me semble moment opportun de remettre l'adresse de ce Beethoven et son contexte de ton vécu existentiel.

>

Ok.

07.12.2016
08:50:36

Je trouve première apparition du Beethoven et premiers éléments d' analyse musicale projective sans la partition écrite dans "Une naissance..." - fil 4.3 pages 28, 29, 30 (et ? plus loin sans doute):

http://resonances.forumactif.com/t193p378-4-3-une-naissance-difficile-et-pourtant#7567

http://resonances.forumactif.com/t193p392-4-3-une-naissance-difficile-et-pourtant#7572

http://resonances.forumactif.com/t193p406-4-3-une-naissance-difficile-et-pourtant#7597

Il s' agissait donc du second mouvement de cette pièce "op. 10 no 2" - à 5:02 - qui se trouve ici lisible en partition classique et, d'un point de vue strictement musical* possible à entendre en contexte de l'unité globalité que constitue la "sonate":



* si cela existe... où l'on doit envisager les circonstances et l'état d'esprit dans lesquelles cette pièce-symptôme a été produite et comment, dans cette double écoute, nous nous y reconnaissons

------------

<

Chère baleine - pas assez chère ni chair pour les ? félons, frelons, ou les indignes, assurément. À moins de vous incliner une fois encore devant la Toute-sagesse et la Toute-compassion que nous dispense sans retenue la Source ?
Je pense que, pour la "contextualisation existentielle", vous devriez en tout cas consulter vos notes manuscrites de l'époque. Afin de nous informer sur cette magnificence du verbe.

>

Ok, c'est ok.

<

Une chose m'inquiète - me questionne, m'intrigue, disons. Tu parles d'inter-locuteurs invisibles: les met-tu tous dans le même panier ? Tu as effacé un message titrant: "La stratégie Problème-Réaction-Solution", suggérant que les instigateurs des "problèmes" sont les mieux informés pour jouer les Lucides et les Alliés ?

>

Ouache. D'accord, c'est d'accord.

08.12.2016
05:13:11

Il faudrait préciser ta pensée. Après recherche à ces deux adresses

http://www.syti.net/Manipulations.html

http://www.syti.net/SilentWeapons.html

je m'éveille avec les mots "Cynisme [intégral] des Maîtres du monde / des Élites". Je préfèrerais m'abriter sous mon arbre à fleurs / cerisier du Japon.

<

Tu as bien signifié que ces résonances, tu les situais en différents endroits de la pièce ?

>

Et ?

<

Tu avais fait un parallèle avec le "simbad", imaginant plusieurs "invités" à ta table ? pour quel "géant repas" ? Qui est ce "géant" ? Pourrait-il représenter ton âme ?

Quoiqu' il en soit, ne me paraît pas déraisonnable de penser que, derrière ces "icônes" auxquelles tu te réfères, pourraient se situer des acteurs "vraiment responsables" de toutes ces difficultés que tu as vécu - car tu les as appelé. Cela symbolisé par cette harmonie "hypertendue" d'approche de "dominantes".
Via Google - qui n'est tout de même pas n'importe quoi ! - et pour différentes raisons dont enjeu commercial, ces acteurs t'ont répéré (rs), surveillé de près et te maintiennent toujours à quai afin (rs) de poursuivre vols / dérobages / extorsions d'informations déjà constaté.
http://resonances.forumactif.com/t116-par-des-acteurs-decideurs-du-site-psychologies-com-effacement-ou-derobement-de-l-espace-public-de-traces-d-un-fragment-d-histoire-contemporaine-que-j-avais-destine-a-un-collectif-de-pensee#2188

http://resonances.forumactif.com/t220-5-2-wingmakers-les-faiseurs-d-ailes#7794

Je soupçonne aussi sérieusement, à la racine, bien pire (rs forte) via le site "de psychologies"
http://resonances.forumactif.com/t71-contextualisation-de-l-attentat-charlie-hebdo-par-un-complotiste-notoire-et-ma-traduction

- car il faut bien constater l'étrange coïncidence avec le premier attentat -
http://resonances.forumactif.com/t72-penetrer-dans-un-chateau-retranche-par-les-douves-suite-et-fin

pour ne considérer que c elui-là ?
http://resonances.forumactif.com/t120-sympa-le-site-psychologies-com-pour-ne-pas-le-nommer

http://resonances.forumactif.com/t122-un-retour-sur-autour-du-13-novembre-2015-que-s-est-il-passe#318

Avec ta complicité inconsciente, donc, des acteurs ont mis en oeuvre la stratégie Problème-Réaction-Solution, te renvoyant tout simplement ce que tu as toi-même déposé sur la toile avec décodage subliminal et le reste... Ils ont beaucoup d'argent et accès en temps réel aux meilleurs analystes à l'échelle de la planète village, t'envoient retours qui te confirment, distribuent suggestions et félicitations qui te flattent, bref: ils te tiennent toujours sous contrôle dont parallèlement en 3D via des proches plus ou moins bienveillants mais, comme toi, des fantoches... La voilà ma pensée.

>

Après quoi m'arrive en tête le premier thème de

"la symphonie du nouveau monde" de Dvorak énoncé aux cors (ici au piano):





=========



09.12.2016
11:35
10:43:00

Sous-titre à ce fil et à l'entête de cette onzième page ajouté hier 1. "Codage global"; 2. "Symphonie du nouveau monde", je rassemble et recentre avec la guidance reçue.



Il est presque incroyable de le constater et pourtant, à l'observation et après réflexion, pour moi, c'est bien cette conclusion-orientation qui s' impose: la moindre des manifestations matérielle, individuelle ou communautaire, est signe-symptôme en recherche d'une harmonie, cohérence, d'un "accordage" permettant croissance-réintégration dans une Unité perdue.

Ce qui précède - conclusion et non postulat - affirme relativité de l'humain, de l'individualité, de l'histoire - dont "de la musique" - et intime interpénétration entre les techniques (technologies) et toutes les formes de créativité humaine, cet humain-symptôme étant à la fois artisan et façonné par ses créations.

Ce qui précède induit la question: dans la relativité et la multiplicité des manifestations, quelle est la Grammaire ou Langue fédératrice qui relie sans confondre, distingue sans séparer ?

Si cette Langue existe, elle serait comparable, pour moi, à un oignon ou une poupée russe,
http://resonances.forumactif.com/t185-4-1-anton-ivan-boris-et-moi#5843
différentes couches recouvrant un noyau représentant différents champs - apparemment - de mes recherches.

Admettant cette hypothèse: tous ces champs - même les plus éloignés du centre -, de manière analogique-symbolique circonscrivent, sont mobilisés et polarisés par ce noyau, ceci définissant, du sous-titre à l'entête de cette onzième page: ma recherche (analogique-symbolique) 1. d'un "codage global".



2. La "symphonie" allie timbres d'instruments divers qui impliquent interpénétration de lois physiques et métaphysiques - acoustiques, esthétiques ...

Ce point de vue posé est celui d'un iconoclaste en ces différentes couches abordées sous les angles de savoirs indirects - valeurs culturelles / circonférences - et directs - intuition / noyau.
Mon passé de récipiendaire de valeurs culturelles en cadre scolaire m'a peu apporté en matière d'éveil de curiosité d'enquête, d'enthousiasme négociable, de passion. Si aujourd'hui je prête flanc à des puristes en m'arrogeant droit de critique de castes de spécialistes / d'espèces à listes, comme dit François Villon: "Chers pris à témoins de pendaisons décapitations exemplaires, n'ayez point contre vous-mêmes vos coeurs endurcis."

<

Nouveau monde ?

>

Voilà.

Si tout est verbe-symptôme-symbole, nous en étions à la question: que signifieraient, dans une histoire en partie déposée sur la toile, émergences et associations autour des pièces de Beethoven et Fauré, et du premier mouvement de la symphonie 40 de Mozart.

<

Ok.

>

Ce qui m'avait conduit, avant aléas de communication avec des interlocuteurs non-identifiés, à ces trois adresses:

http://resonances.forumactif.com/t202-recherche-d-or-dialogues-memoire-de-fin-d-etudes

http://resonances.forumactif.com/t201-retour-sur-la-periode-ascension-pentecote-2015

http://resonances.forumactif.com/t75-qabalah-psychanalyse-spiritualite-autour-de-la-flamme-jumelle-questions-a-sphinx-douceur-et-cristobal

<

Ok.


Dernière édition par la baleine le Mar 27 Déc - 15:00, édité 57 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5.3 WingMakers / les faiseurs d'ailes

Message  la baleine le Lun 12 Déc - 11:00

.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
.
12.12.2016
10:56:25

(.)


Dernière édition par la baleine le Sam 24 Déc - 16:25, édité 7 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5.3 WingMakers / les faiseurs d'ailes

Message  la baleine le Mar 13 Déc - 0:00

(C.)


Dernière édition par la baleine le Mar 13 Déc - 6:40, édité 2 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: 5.3 WingMakers / les faiseurs d'ailes

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... , 10, 11, 12  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum