"Civilisation sous contrôle occulte" ?

Aller en bas

"Civilisation sous contrôle occulte" ?

Message  la baleine le Mer 18 Fév - 17:35

18.02.2015
17:44:58


LES "CHRONIQUES DU GIRKU": UN PROPOS SERIEUX RABAISSE AU NIVEAU D UN BANAL RECIT DE SCIENCE-FICTION

Il me paraît très dommageable, pour les futurs lecteurs des "Chroniques du Girku" rédigées par Anton Parks, de ne plus pouvoir avoir accès, pour l'avenir, à cette introduction dans la version disponible maintenant en collection Poche.

Qui donne à croire que ces chroniques, au fond, ne seraient que d'innocentes fantaisies d'un "visionnaire" rabaissées au niveau d'un pur et banal récit de "science fiction" - c'est-à-dire des réalités hautement improbables et infondées très éloignées des enjeux actuels qui nous concerneraient très urgemment et très réalistement, nous citoyens.


Dernière édition par la baleine le Sam 11 Juin - 11:05, édité 5 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Civilisation sous contrôle occulte" ?

Message  la baleine le Mer 18 Fév - 17:37

18.02.2015
17:46:13

Edité le 15-08-2014 à 19:17:13


3 Civilisation sous contrôle occulte


Avant d'entamer ce chapitre, je me dois de préciser que je n'ai
absolument aucune antipathie à l'encontre du peuple américain pour
lequel j'ai une affection toute particulière et que je ne suis donc aucunement
partisan d'un anti-américanisme gratuit. Les points soulevés ici mettent
le doigt sur certaines pratiques occultes exercées par le gouvernement
US, à l'insu de ses honnêtes citoyens et au nez du monde...


En guise d'introduction, je vais placer un extrait d'un des ouvrages
de Milton William Cooper, ancien officier de l'armée de l'air et de la marine
américaine, qui eut accès à différents documents classifiés « Secret
Défense ». Après avoir quitté l'armée précipitamment, Milton William
Cooper fut victime, en 1979, de deux tentatives d'assassinat ratées et
de menaces de mort par des agents de la CIA. Dès lors, Cooper resta
sous silence pendant près de 16 ans, mais rédigea ensuite plusieurs
ouvrages dans lesquels il révéla au grand public les informations top
secrètes qu'il avait obtenues lors de son affectation dans les services de
renseignements de la marine US.


Milton William Coopéra été assassiné le 5 novembre 2001 dans des
circonstances obscures, à Eagar en Arizona. Il travaillait chez lui, à la
rédaction de son prochain ouvrage lorsqu'il a été abattu par les adjoints
du shérif local sous l'étrange prétexte qu'il avait refusé d'obtempérer à
un ordre de perquisition dans sa demeure. La raison de la perquisition
relayée par la presse américaine étant la suivante : « Milton William
Cooper ne payait plus ses impôts depuis 1992, il représentait donc une
menace pour l'ordre social ! » (sic).



Dernière édition par la baleine le Lun 11 Jan - 0:49, édité 3 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Civilisation sous contrôle occulte" ?

Message  la baleine le Mer 18 Fév - 17:40

18.02.2015

17:47:18


(C'est moi qui souligne)
Posté le 15-08-2014 à 19:30:51 

« Des spécialistes de la CIA ont recours à un procédé qu'ils
appellent ORION (!) selon lequel ils administrent des stupéfiants
à un sujet affecté de troubles mentaux, puis lui suggèrent, sous
hypnose, l'obsession de tirer des coups de feu, par exemple
dans une cour d'école bondée d'étudiants... Ces gens vont
prétexter la vague de criminalité qui déferle sur le continent pour
convaincre la population que l'anarchie règne dans les grandes
villes. Ils nous harcèlent à ce sujet presque quotidiennement, le
jour dans les journaux et le soir à la télévision. Lorsque l'opinion
publique sera complètement gagnée à cette idée, ils vont
annoncer qu'un groupe terroriste, armé d'un dispositif nucléaire,
s'est infiltré au pays avec l'intention de faire sauter l'une de ses
villes. Le gouvernement, envers et contre la constitution, en
profitera alors pour imposer la loi martiale...
Tout au long de
l'Histoire, les aliénigènes (les extraterrestres) n'ont cessé de
manipuler et régenter l'humanité parle biais de diverses sociétés
secrètes, de l'occultisme, de la magie, de la sorcellerie et de la
religion... Les gouvernements officiels se sont fait entièrement
berner par les forces extranéennes (extraterrestres) qui, quant à
elles, n'ont d'autre intérêt que de nous réduire tous en esclavage,
quitte à anéantir la totalité de l'espèce humaine ».

Milton William Cooper, « LE GOUVERNEMENT SECRET », 1989, Louise Courteau éditrice



Dernière édition par la baleine le Lun 11 Jan - 0:49, édité 3 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Civilisation sous contrôle occulte" ?

Message  la baleine le Mer 18 Fév - 17:43

18.02.2015
17:51:41

Le 11 septembre 2001 n'a pas seulement servi à relancer l'idée de repartir en guerre contre l'Irak, mais a
aussi servi d'argument massue à l'administration Bush pour relancer le projet
de bouclier antimissiles anciennement nommé « StarWars ». Depuis 1983, date
de lancement du projet, les citoyens américains ont versé plus de 70 milliards $
pour la recherche liée au développement des diverses versions du système
de défense antimissiles et les grandes entreprises du secteur militaire ont
amassé des fortunes colossales. Le prétexte est désormais le même depuis
quelques années : le terrorisme !
Selon le gouvernement étasunien, « les
« États voyous » (Corée du Nord, Iran et Irak) seraient en mesure, depuis 2002,
de construire des missiles balistiques intercontinentaux de longue portée. En
réalité, en pleine opération « choc et stupeur », aucun de ces pays ne possédait
de missiles ayant la capacité de se rendre à moins de mille kilomètres du
territoire des États-Unis

On se souviendra que les suppositions du gouvernement américain,
métamorphosées en virulentes affirmations et soi-disant « preuves »
aujourd'hui largement contestées par la communauté internationale,
ont tout de même justifié la sanglante invasion de l'Irak en 2003. Le
terrorisme international a bon dos ! Tout est fait pour l'étendre à l'échelle
de la planète en engendrant un climat d'insécurité mondial habilement
programmé tout en créant une humiliation organisée des peuples
musulmans. Cependant, que l'humanité ne soit pas dupe, le règne de la
terreur est aussi possible en rendant délibérément impopulaires les
États-Unis, confinant ainsi le monde dans une peur orchestrée qui
légitime l'utilisation abusive d'armes persuasives et défensives
ultrasophistiquées et pour certaines... ultrasecrètes ! Mais au fait, pour
quoi faire ?


Il ne s'agit pas seulement de contrôler les crédules citoyens de cette
planète grâce à l'informatique (Internet, téléphonie, assurances, banques,
sécurité sociale, la Poste etc.), mais aussi de vous dominer grâce à une
technologie digne de la science-fiction.
Le bouclier antimissiles anciennement nommé « Star Wars » (dont la
véritable traduction francophone devrait être « les guerres de l'étoile »)
portait un nom révélateur quant à sa véritable mission.
Sans doute était-il
trop formel, il est alors passé de BMD (Ballistic Missile Défense) pour
finalement se nommer NMD (National Missile Défense). Aujourd'hui, ce
« jouet », officiellement non opérationnel, a englouti les fonds publics
étasuniens. Le but certifié de ce bouclier serait de protéger les territoires
des États-Unis et de ses alliés d'une attaque terroriste. Il serait bon de
rappeler qu'à l'époque de Ronald Reagan, dans les années 80, ce
bouclier avait tout de même été argué comme l'ultime moyen de défense
contre des « forces hostiles venant de l'extérieur »... Ceci avait fait sourire
beaucoup de monde, et aujourd'hui, fort heureusement pour le
gouvernement occulte de cette planète, le terrorisme international est là
pour sauver les apparences... Pourtant, le véritable objectif du bouclier
antimissiles est toujours le même et en quelques dizaines d'années,
l'espace a été totalement militarisé à votre insu.

Afin que vous compreniez la raison pour laquelle la Terre est sous
contrôle occulte, il vous faut savoir qu'elle a été mise en « quarantaine ».
Depuis l'arrivée du Bestiaire Céleste sur la planète bleue, vos lointains
aïeux n'ont cessé d'être au service d'une élite dont l'origine est étrangère à
cette planète. Les légendes des quatre coins du globe ne cessent de
relater l'histoire de ces « dieux », souvent tyranniques, auxquels vos
ancêtres apportaient des offrandes afin d'apaiser leurs courroux.
Pour des raisons qui seront développées dans le récit, une partie
du Bestiaire Céleste s'échoua sur la Terre, prit possession des lieux et
soutira de votre sol de nombreuses richesses. Plusieurs factions du
Bestiaire Céleste, dont le véritable nom est Gina'abul, étaient en profond
désaccord entre elles au sujet de cette terre d'exil et de ses habitants.
Nous nous sommes entre-tués à ce sujet et vous en avez fait les frais. La
grande majorité des Gina'abul, plus précisément la sous-race nommée
Anunna, était également en conflit avec d'autres groupuscules, eux aussi
non originaires de la Terre. Ces derniers sont les planificateurs de cet
univers et se nomment Kadistu. Nous sommes cependant restés surplace
parce que la vie était plus facile ici-bas, mais aussi par obligation, car tout
retour vers nos différentes colonies planétaires de cet univers nous fut
rendu progressivement impossible par l'intention des Kadistu.
Au fil des millénaires, et contre la volonté des Anunna, vos ancêtres
reçurent clandestinement une précieuse assistance venue des Kadistu, et
aussi de la part de certains d'entre nous bloqués ici bas. L'humanité obtint
ainsi, avec difficulté, un semblant de liberté, mais fut pourtant toujours
sous le contrôle des geôliers Gina'abul-Anunna. À l'heure actuelle, la
situation n'a guère changé, l'emprise des geôliers est perceptible; vous
êtes toujours à leur service à travers un système corrompu dont les
ramifications grossières mènent à un gouvernement ultrasecret de la
planète qui semble jouer avec vous et les innombrables ressources de
la Terre comme on jouerait au monopoly. Au regard des différentes
guerres et conflits qui se sont succédés durant les derniers millénaires, je
constate sans peine que les querelles entre Gina'abul sont loin d'être
finies...

L'enjeu actuel est le suivant : les geôliers qui travaillent en secret
sous couvert de leur progéniture complice, et autres associés crapuleux,
ne veulent surtout pas perdre le contrôle de leurs précieux prisonniers,
c'est-à-dire VOUS ! Vous ne leur servez pas seulement à produire
diverses substances matérielles qui agrémentent leur vie et qui gonflent
leur ego collectif, mais vous leur apportez aussi le moyen de se fixer
sur les mêmes fréquences que vous : sans vous, ces êtres ne seraient
absolument rien sur cette planète ! (nous en parlerons largement dans
les volumes deux et trois). De plus, sans cette terre d'exil, ces mêmes
êtres ne pourraient subsister, car aucun individu sensé de cet univers ne
prendrait le risque d'héberger de tels criminels !!! Les Gina'abul se sont
donc fixés ici-bas, sur la Terre et dans le système solaire, seuls et contre
tous, pour le meilleur et pour le pire...

En ces temps contrastés où l'évolution technologique a réalisé un
bond prodigieux en approximativement 200 ans - phénomène
totalement anormal et unique dans les annales de l'histoire humaine -
et où il apparaît clairement que le genre humain semble avoir été
étrangement inspiré, la partie dominante et malveillante du Bestiaire
Céleste a été contrainte d'accélérer la dissimulation progressive de son
existence, alors que parallèlement, ses techniques de contrôle se sont
adaptées à votre éveil croissant en devenant de plus en plus
sournoises.
 Arrêtons-nous quelques instants sur les répercussions
politiques que les attentats du 11 septembre 2001 ont généré sur la
sécurité intérieure américaine. Cela vaut qu'on s'y attarde un peu, car
une partie des réformes étasuniennes devraient se répandre dans le
monde dans les prochaines années. En l'espace d'un an seulement
après le fatidique 11 septembre, le gouvernement américain a réformé
en profondeur ses textes concernant les marges de manœuvre des
services de sécurité et des agences de renseignements. Il s'est ainsi
assuré d'un contrôle absolu sur ses citoyens. Constatez quelques-unes
de ces mesures par vous-mêmes :

1. Adoption du USA PatriotAct: adoptée en octobre 2001, cette
nouvelle loi permet d'empêcher les terroristes d'agir sur le sol
américain et de les punir avant leurs actes (sic). Cette loi permet
également d'accroître la surveillance des citoyens via Internet, de
faciliter les écoutes téléphoniques et les activités financières de
toute personne suspectée de terrorisme...
2. Sécurité intérieure : à la demande du président Bush, le budget
pour la sécurité intérieure a été doublé, passant de 19 milliards $
à 37,7 milliards $ en 2003...

3. Budgets militaires : nous l'avons déjà évoqué, augmentation

de 13 milliards $ du budget militaire américain pour la simple
année 2003.

4. Mise en place d'un système de surveillance des étrangers : ce
système permet de suivre à la trace les 35 millions d'étrangers qui
se déplacent, chaque année, sur le territoire américain. Nous ne
savons pas tout sur ce système qui relève d'un arsenal informatique
important, mais il est constitué au minimum de prises de
photographies et d'empreintes digitales effectuées directement aux
frontières et de procédures de vérifications fréquentes et sévères.
D'ailleurs, il vous faut désormais un visa pour faire escale sur le sol
des États-Unis, même si vous ne quittez pas l'aéroport ! L'idée de
doter les étrangers de puces électroniques pour les repérer partout
sur le territoire a été envisagée, mais demeure non retenue à l'heure
ou j'écris ces lignes7.

5. Instauration de tribunaux militaires d'exception pour les étrangers :
ces tribunaux d'exception sont destinés aux étrangers, résidents
ou non, suspectés d'activités terroristes. À ces tribunaux s'ajoute
la détention secrète et indéfinie des étrangers et des illégaux,
sans que la justice américaine n'ait à fournir de preuve ou
d'accusations (sic).

6. Restructuration du FBI : grâce à cette restructuration, le FBI est
désormais apte à mener, sur le territoire américain, des opérations
de renseignements, de surveillance et d'espionnage musclées.

7.Projet de système de délation des citoyens : originellement
nommé TIPS (Terrorism Information and Prévention System)
en 2002 et transformé en système TALON en 2003, ce réseau
de dénonciation, supervisé par l'armée, incite des millions
d'Américains, dénommés « concerned citizens » (citoyens
concernés), à espionner leurs concitoyens afin de rapporter
aux autorités des "activités suspectes" et des "menaces non spécifiques" (sic). Toutes ces informations sont centralisées dans un gigantesque ordinateur portant justement le nom TALON (serre, griffe en français)



Extrait des "Chroniques du Girku" d'Anton Parks

Premier tome téléchargeable en format PDF à cette adresse:

http://www.indybay.org/uploads​ [...] rgirk1.pdf



Message édité par la baleine bleue le 17-08-2014 à 19:53:44


Dernière édition par la baleine le Dim 12 Juin - 2:27, édité 7 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Civilisation sous contrôle occulte" ?

Message  la baleine le Mer 18 Fév - 17:44

18.02.2015

17:56:09



"Où l'on voit liaison étroite entre histoire des origines de l'humanité et l'actualité la plus brûlante;

et l'erreur qu'il y aurait de polariser une origine du Mal sur l'Amérique ou une juiverie internationale - "cela" viendrait de BEAUCOUP plus loin."
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Civilisation sous contrôle occulte" ?

Message  la baleine le Mer 18 Fév - 18:00

18.02.2015
18.02.2015


INTRODUCTION des chroniques

1 La bataille du 
passé

La culture mésopotamienne tire ses origines de la plus ancienne
civilisation humaine dont nous possédons quelques vestiges. Située entre
le Tigre etl'Euphrate, la Mésopotamie a connu un développement politique,
économique, culturel et technologique qui influença considérablement
l'évolution des activités humaines. En effet, la Mésopotamie, souvent
qualifiée de « berceau de la civilisation » par de nombreux experts (tels
que Samuel Noah Kramer, Thorkild Jacobsen...) est la région du monde
où est née l'agriculture, où sont apparues les premières cités et où il
reste les plus anciens écrits répertoriés sur la planète. Les Sumériens,
Akkadiens et Babyloniens ont produit une vaste collection de tablettes en
argile cuite sur lesquelles sont consignés à la fois les événements les
plus simples de leur vie quotidienne, comme la construction de leurs cités,
leurs gigantesques travaux d'irrigation, leurs codes sociaux, leur
astronomie et mathématiques... jusqu'aux récits de la Création. La
particularité des peuples de l'Orient Ancien est d'avoir été en contact
direct et prolongé avec les « dieux » des légendes de la Terre, c'est
pourquoi leurs innombrables tablettes d'argile et épigraphes regorgent
de descriptions insolites et d'éléments atypiques. Les inscriptions sur
argile de la civilisation de Mésopotamie regroupent des récits historiques
écrits et compilés à partir de différentes traditions orales transmises de
génération en génération et ceci sur des milliers d'années.
Un bon nombre d'historiens et d'archéologues considèrent certains
de ces documents comme de pures légendes parce qu'ils contiennent, à
leurs yeux, de nombreux éléments fantastiques. Pourtant, la science
officielle est confrontée à une énigme remarquable, car plus on fouille
dans cette région, plus les cultures que Ton découvre sont avancées.


Citation:

Pour preuve, on peut citer le village
de JerfEI-Ahmar découvert en 1995
sur la rive syrienne de l'Euphrate. Il
est officiellement le plus ancien village
habité au monde par des agriculteurs,
voilà 11000 ans de cela. Jerf
El-Ahmar est composé d'une dizaine
de villages superposés les uns sur les
autres. L'équipe archéologique
franco-syrienne y a accumulé des
découvertes qui remettent en question
le monde néolithique. Parmi les
nombreuses trouvailles de Jerf, citons la
découverte de pierres gravées sous
forme de pictogrammes, les plus
anciennes étant, jusque-là, datées de
5 000 av. J.C. dans la même région^.
Salle des archives d'Ebla (Syrie)
On peut aussi ajouter le site de Halula, implanté sur l'autre rive de
l'Euphrate, ce village fut construit il y a 10800 ans au pied du plus ancien
mur cyclopéen du mondë1\. Ou encore le site d'Abu-Sharain, de son
ancien nom Eridu - la ville sainte de la divinité sumérienne Enki-Ea -
considérée par les tablettes comme la plus ancienne ville des « dieux ».
Les fouilles intensives effectuées entre 1946 et 1949, y ont révélé 19
niveaux d'occupation exécutés sur plusieurs millénaires, ainsi qu'une
superposition spectaculaire de 18 sanctuaires, cas totalement unique
dans les anales de l'archéologie®.
Les mythes forment une partie intégrante de la croyance populaire
de chaque peuple. Progressivement enracinés dans les différentes
cultures religieuses, ils participent au façonnement de la vie sociale de
chaque nation ou pays. L'éminent spécialiste mondial de la civilisation
mésopotamienne, Samuel Noah Kramer, avait lui-même observé ce fait
ainsi que l'étrange relation qu'entretinrent les Sumériens avec leurs
« dieux » : « Le problème assez délicat du libre arbitre, cette embarrassante
question, difficile à cerner et qui a tant dérouté les penseurs occidentaux,
ne semble pas avoir effleuré les Sumériens. Convaincus qu'ils n'avaient
été engendrés que pour servir d'esclaves aux dieux, ils s'inclinaient
devant leurs volontés, même lorsqu'elles s'avéraient inexplicables ou
injustifiables. Les Sumériens constataient que la méchanceté, la
bassesse, les calamités et les peines des Hommes avaient été introduites
en ce bas monde par les dieux, mais ils ne s'interrogeaient pas sur le
côté excentrique ou capricieux de ces êtres divins. Le lot de l'Homme
était de souffrir... Tel Job chargé d'un fardeau immérité, le Sumérien était
élevé dans l'idée qu'il ne devait pas se plaindre, se révolter face à des
infortunes incompréhensibles; il lui fallait se persuader qu'il n'était qu'un
être dépravé car, selon la parole d'un sage : « Jamais femme n'avait mis
au monde un enfant sans péché originel »... »®


Citation:

En fait, l'idéologie contemporaine n'a guère changé, si ce n'est que
les peuples de la Terre ne servent plus des « dieux », mais un système à
l'inégalité implacable édifié à partir d'une religion monothéiste. Au sein
même des créationnistes chrétiens, le discours est à la fois assuré et
constant : « La foi du chrétien ne doit pas reposer sur la science. Le
témoignage de la Bible est la vraie base de la foi chrétienne... La Bible
est un ensemble de livres; le rejet d'un élément remet tout l'ensemble en
question. Ou bien la Bible est la parole de Dieu, véridique et digne de
confiance en ce qui concerne tous ses récits, ou bien elle est seulement
de la littérature pieuse. La Bible elle-même ne laisse aucun doute sur
cette question. L'apôtre Paul écrit que « toute écriture est inspirée de Dieu
et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans
la justice » (2Tim. 3,16) »^ Je ne remets pas en question l'existence d'une
entité universelle ou source originelle que l'on peut assimiler à Dieu, mais
tiens à soulever le fait que, face aux sévères disparités et divergences
répétées dans les textes bibliques, il serait bien imprudent d'affirmer que
tout ce que la Bible contient n'est que vérité ! Les Mésopotamiens ont
laissé une empreinte profonde et indélébile dans la Bible et l'ensemble
de la culture judéo-chrétienne. La découverte en Mésopotamie de
tablettes datant de 3500 à 5 000 ans (dates des rédactions), montre de
toute évidence que l'Ancien Testament de la Bible de Jérusalem n'est
qu'une adaptation d'écrits antérieurs. L'exhumation des tablettes sumériennes
et babyloniennes ne fit pas seulement sensation, en 1975,
époque où fut découvert gravé dans l'argile le nom de
URU-SA-LIM/Urusalîmu (litt. « le toit de la faveur divine » = Jérusalem),
mais déjà plusieurs décennies auparavant lorsque le fameux jardin
d'Eden fit son apparition sur les tablettes sumériennes sous le nom
d'EDIN ou EDEN - lieu reconnu comme étant le vaste garde-manger
régi par les « dieux » du panthéon sumérien ! Vous serez surpris
d'apprendre, en outre, que le terme ADAM existe dans la langue
sumérienne sous la forme Â-DAM et désigne la véritable fonction
qu'assignèrent les « dieux » aux premiers Hommes... nous verrons cela
en détail. De même, ajoutons que la racine du mot SATAN est, elle aussi,
purement sumérienne. Satan est en fait une combinaison des termes
sumériens èATAM et ÈANDAN (nommé aussi SANTANA). D'ailleurs, le
signe primitif sumérien de ce dernier représente... une fourche ou un
trident ! Les diverses définitions qui découlent de ces deux termes
confirment la fonction principale du Satan biblique clairement signalée
dans les textes judéo-chrétiens. Tout comme le démontrent
explicitement la littérature juive et les textes les plus anciens du Coran,
Satan cohabitait avec les « anges », parce qu'il faisait partie de la même
famille céleste et qu'il travaillait pour eux.
 Vous verrez que nous
sommes bien loin de cet individu volontairement diabolisé par de
nombreuses religions, car sans les éATAM-ÙANDAN, les « divinités » du
panthéon sumérien n'auraient jamais pu subsister sur la Terre comme
elles l'ont fait. Je m'étonne que pas un spécialiste n'ait relevé, à ce jour,
les multiples analogies entre les définitions des Â-DAM et $ATAM
sumériens et leurs quasi homonymes bibliques. En fait, vous serez
stupéfaits de découvrir que les similitudes ne s'arrêtent pas là et sont en
fait innombrables. Il y a manifestement des sujets qui fâchent et des
secrets terriblement bien dissimulés. Dans ces conditions, et en raison
des quelques analogies relevées ci-dessus, pourquoi croire en la réalité
historique de la Genèse biblique plus qu'à celle des tablettes des
Sumériens, Akkadiens et Babyloniens ?


Message édité par la baleine bleue le 17-08-2014 à 20:00:04


Dernière édition par la baleine le Lun 11 Jan - 0:51, édité 1 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Civilisation sous contrôle occulte" ?

Message  la baleine le Mer 18 Fév - 18:03

18.02.2015
18:02:56


Ce que je retiens ici comme idée générale avancée par Anton Parks c'est le principe bien connu:

1) créer le problème

2) ce qui génère un appel d'air et une impossibilité, sous le choc, de gérer la situation

3) "offrir" - imposer - une "solution" dont personne n'aurait voulu avant la crise.



Voir la vidéo "La stratégie du choc".


Dernière édition par la baleine le Lun 11 Jan - 0:52, édité 1 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Civilisation sous contrôle occulte" ?

Message  la baleine le Mer 18 Fév - 18:04

18.02.2015
18:05:05

avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Civilisation sous contrôle occulte" ?

Message  la baleine le Mer 18 Fév - 18:12

18.02.2015
18:11:34

Posté le 18-08-2014 à 10:02:45 
Citation:

Samuel Noah Kramer remarque encore dans son livre mondialement connu et intitulé « L'histoire commence à Sumer » : « Les recherches archéologiques menées dans le « pays de la Bible », et qui ont donné tant de résultats de première importance, jettent une vive lumière sur la Bible
même, sur ses origines et le milieu où elle prit naissance. Nous savons maintenant que ce livre, le plus grand classique de tous les temps, n'a pas surgi tout à fait du néant, comme une fleur artificielle émergeant d'un vase vide. Cette oeuvre a des racines qui plongent dans un lointain passé et s'étendent jusqu'aux pays voisins de celui où elle est apparue...
Les Sumériens n'exercèrent évidemment pas une influence directe sur les Hébreux, puisqu'ils avaient disparu bien avant l'apparition de ces derniers. Mais, il n'est guère douteux qu'ils influencèrent profondément les Cananéens, prédécesseurs des Hébreux en Palestine. C'est ainsi qu'on peut expliquer les nombreuses analogies relevées entre les textes sumériens et certains livres de la Bible. Ces analogies ne sont pas isolées; elles apparaissent souvent en série... il s'agit d'un véritable parallélisme »^.

Au cours de votre lecture, et notamment grâce aux notes en bas de page, vous constaterez, au contraire, que les multiples parallélismes entre l'Ancien Testament et les tablettes ne sont pas le seul résultat d'une influence cananéenne, mais plutôt des restes dispersés d'une histoire commune. Les cultures de tous les anciens peuples possèdent la même racine de base, pratiquement toutes les traditions de la planète décrivent les mêmes événements. La preuve manifeste de ce phénomène se trouve dans une codification linguistique astucieusement dissimulée et qui transparaît dans de nombreux langages anciens. Cette information marquante est, à ce jour, totalement inédite aux yeux des spécialistes et savants de la planète.


Quant à savoir d'où provenaient exactement les sources dont se servirent les rabbins pour compiler l'Ancien Testament (officiellement attribué à Moïse), vous constaterez qu'elles ne sont pas propres à l'idéologie hébraïque, mais à l'Histoire mondiale de l'humanité qui
découle de l'ensemble des traditions et mythes du pays de Chaldée, nom biblique de la Mésopotamie et terre d'Abraham. Ce même Abraham dont on retrouve la trace sous la forme d'ABRA-MU sur les tablettes d'argile de la ville d'Ebla (2 500 av. JC) découvertes en 1975, en Syrie.

En 1993 fut édité un ouvrage remarquable « Forbidden Archeology-The Hidden History of the Human Race », par deux scientifiques américains MichaelA. Cremo et Richard L. Thompson. Cette publication fit l'objet de deux réimpressions totalement révisées, une en 1996 et l'autre en 1998. Aujourd'hui, la version finale (version anglophone) ne fait pas loin de 904 pages, un véritable pavé dans la mare des mandarins qui soutiennent que l'évolution selon Darwin est la seule explication concernant l'apparition de
la vie sur la Terre. Forbidden Archeology est un vaste corpus d'anomalies largement ignorées par la science officielle, une impressionnante compilation de découvertes archéologiques contredisant radicalement la thèse de Darwin.


--------

[La suite de ce chapitre donne des exemples de désinformations sur l'histoire concernant des recherches prétendument scientifiques.]



Message édité par la baleine bleue le 18-08-2014 à 10:04:32


Dernière édition par la baleine le Lun 11 Jan - 0:55, édité 2 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Civilisation sous contrôle occulte" ?

Message  la baleine le Mer 18 Fév - 18:19

18.02.2015
18:18:38

A ce propos... j'apprécierais hautement que nous scrutions ensemble ce document de près et que nous débattions sur la plausibilité scientifique de cette thèse... ou non...


Source:

http://www.karmapolis.be/pipel​ine/anton_parks2.htm


Dernière édition par la baleine le Lun 11 Jan - 0:52, édité 1 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Civilisation sous contrôle occulte" ?

Message  la baleine le Mer 18 Fév - 18:20

avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Civilisation sous contrôle occulte" ?

Message  la baleine le Mer 18 Fév - 18:23

avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Civilisation sous contrôle occulte" ?

Message  la baleine le Mer 18 Fév - 19:37

18.02.2015
19:40:53

Lien sur ce forum:

En regard de ce qui précède, je remarque que l'expression "guerre contre le terrorisme" n'est plus seulement utilisée aux EU mais également en France et en Belgique, faisant bien la liaison avec des événements passés et à venir sans commune mesure alors que, simultanément, des "délires complotistes" qui amalgameraient des événements qui n'auraient "rien à voir" avec "le 11 septembre" sont dénoncés...

http://resonances.forumactif.com/t72-penetrer-dans-un-chateau-retranche-par-les-douves-suite-et-fin#780


Dernière édition par la baleine le Lun 11 Jan - 0:56, édité 1 fois
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Civilisation sous contrôle occulte" ?

Message  la baleine le Sam 11 Juin - 10:57

18.02.2015
17:51:41

Le 11 septembre 2001 n'a pas seulement servi à relancer l'idée de repartir en guerre contre l'Irak, mais a
aussi servi d'argument massue à l'administration Bush pour relancer le projet
de bouclier antimissiles anciennement nommé « StarWars ». Depuis 1983, date
de lancement du projet, les citoyens américains ont versé plus de 70 milliards $
pour la recherche liée au développement des diverses versions du système
de défense antimissiles et les grandes entreprises du secteur militaire ont
amassé des fortunes colossales. Le prétexte est désormais le même depuis
quelques années : le terrorisme ! 
Selon le gouvernement étasunien, « les
« États voyous » (Corée du Nord, Iran et Irak) seraient en mesure, depuis 2002,
de construire des missiles balistiques intercontinentaux de longue portée. En
réalité, en pleine opération « choc et stupeur », aucun de ces pays ne possédait
de missiles ayant la capacité de se rendre à moins de mille kilomètres du
territoire des États-Unis

On se souviendra que les suppositions du gouvernement américain,
métamorphosées en virulentes affirmations et soi-disant « preuves »
aujourd'hui largement contestées par la communauté internationale,
ont tout de même justifié la sanglante invasion de l'Irak en 2003. Le
terrorisme international a bon dos ! Tout est fait pour l'étendre à l'échelle
de la planète en engendrant un climat d'insécurité mondial habilement
programmé tout en créant une humiliation organisée des peuples
musulmans. Cependant, que l'humanité ne soit pas dupe, le règne de la
terreur est aussi possible en rendant délibérément impopulaires les
États-Unis, confinant ainsi le monde dans une peur orchestrée qui
légitime l'utilisation abusive d'armes persuasives et défensives
ultrasophistiquées et pour certaines... ultrasecrètes ! Mais au fait, pour
quoi faire ?


Il ne s'agit pas seulement de contrôler les crédules citoyens de cette
planète grâce à l'informatique (Internet, téléphonie, assurances, banques,
sécurité sociale, la Poste etc.), mais aussi de vous dominer grâce à une
technologie digne de la science-fiction.
Le bouclier antimissiles anciennement nommé « Star Wars » (dont la
véritable traduction francophone devrait être « les guerres de l'étoile »)
portait un nom révélateur quant à sa véritable mission. 
Sans doute était-il
trop formel, il est alors passé de BMD (Ballistic Missile Défense) pour
finalement se nommer NMD (National Missile Défense). Aujourd'hui, ce
« jouet », officiellement non opérationnel, a englouti les fonds publics
étasuniens. Le but certifié de ce bouclier serait de protéger les territoires
des États-Unis et de ses alliés d'une attaque terroriste. Il serait bon de
rappeler qu'à l'époque de Ronald Reagan, dans les années 80, ce
bouclier avait tout de même été argué comme l'ultime moyen de défense
contre des « forces hostiles venant de l'extérieur »... Ceci avait fait sourire
beaucoup de monde, et aujourd'hui, fort heureusement pour le
gouvernement occulte de cette planète, le terrorisme international est là
pour sauver les apparences... Pourtant, le véritable objectif du bouclier
antimissiles est toujours le même et en quelques dizaines d'années,
l'espace a été totalement militarisé à votre insu.

Afin que vous compreniez la raison pour laquelle la Terre est sous
contrôle occulte, il vous faut savoir qu'elle a été mise en « quarantaine ».
Depuis l'arrivée du Bestiaire Céleste sur la planète bleue, vos lointains
aïeux n'ont cessé d'être au service d'une élite dont l'origine est étrangère à
cette planète. Les légendes des quatre coins du globe ne cessent de
relater l'histoire de ces « dieux », souvent tyranniques, auxquels vos
ancêtres apportaient des offrandes afin d'apaiser leurs courroux.
Pour des raisons qui seront développées dans le récit, une partie
du Bestiaire Céleste s'échoua sur la Terre, prit possession des lieux et
soutira de votre sol de nombreuses richesses. Plusieurs factions du
Bestiaire Céleste, dont le véritable nom est Gina'abul, étaient en profond
désaccord entre elles au sujet de cette terre d'exil et de ses habitants.
Nous nous sommes entre-tués à ce sujet et vous en avez fait les frais. La
grande majorité des Gina'abul, plus précisément la sous-race nommée
Anunna, était également en conflit avec d'autres groupuscules, eux aussi
non originaires de la Terre. Ces derniers sont les planificateurs de cet
univers et se nomment Kadistu. Nous sommes cependant restés surplace
parce que la vie était plus facile ici-bas, mais aussi par obligation, car tout
retour vers nos différentes colonies planétaires de cet univers nous fut
rendu progressivement impossible par l'inten/ention des Kadistu.
Au fil des millénaires, et contre la volonté des Anunna, vos ancêtres
reçurent clandestinement une précieuse assistance venue des Kadistu, et
aussi de la part de certains d'entre nous bloqués ici bas. L'humanité obtint
ainsi, avec difficulté, un semblant de liberté, mais fut pourtant toujours
sous le contrôle des geôliers Gina'abul-Anunna. À l'heure actuelle, la
situation n'a guère changé, l'emprise des geôliers est perceptible; vous
êtes toujours à leur service à travers un système corrompu dont les
ramifications grossières mènent à un gouvernement ultrasecret de la
planète qui semble jouer avec vous et les innombrables ressources de
la Terre comme on jouerait au monopoly. Au regard des différentes
guerres et conflits qui se sont succédés durant les derniers millénaires, je
constate sans peine que les querelles entre Gina'abul sont loin d'être
finies...

L'enjeu actuel est le suivant : les geôliers qui travaillent en secret
sous couvert de leur progéniture complice, et autres associés crapuleux,
ne veulent surtout pas perdre le contrôle de leurs précieux prisonniers,
c'est-à-dire VOUS ! Vous ne leur servez pas seulement à produire
diverses substances matérielles qui agrémentent leur vie et qui gonflent
leur ego collectif, mais vous leur apportez aussi le moyen de se fixer
sur les mêmes fréquences que vous : sans vous, ces êtres ne seraient
absolument rien sur cette planète ! (nous en parlerons largement dans
les volumes deux et trois). De plus, sans cette terre d'exil, ces mêmes
êtres ne pourraient subsister, car aucun individu sensé de cet univers ne
prendrait le risque d'héberger de tels criminels !!! Les Gina'abul se sont
donc fixés ici-bas, sur la Terre et dans le système solaire, seuls et contre
tous, pour le meilleur et pour le pire...

En ces temps contrastés où l'évolution technologique a réalisé un
bond prodigieux en approximativement 200 ans - phénomène
totalement anormal et unique dans les annales de l'histoire humaine -
et où il apparaît clairement que le genre humain semble avoir été
étrangement inspiré, la partie dominante et malveillante du Bestiaire
Céleste a été contrainte d'accélérer la dissimulation progressive de son
existence, alors que parallèlement, ses techniques de contrôle se sont
adaptées à votre éveil croissant en devenant de plus en plus
sournoises.
 Arrêtons-nous quelques instants sur les répercussions
politiques que les attentats du 11 septembre 2001 ont généré sur la
sécurité intérieure américaine. Cela vaut qu'on s'y attarde un peu, car
une partie des réformes étasuniennes devraient se répandre dans le
monde dans les prochaines années. En l'espace d'un an seulement
après le fatidique 11 septembre, le gouvernement américain a réformé
en profondeur ses textes concernant les marges de manœuvre des
services de sécurité et des agences de renseignements. Il s'est ainsi
assuré d'un contrôle absolu sur ses citoyens. Constatez quelques-unes
de ces mesures par vous-mêmes :

1. Adoption du USA PatriotAct: adoptée en octobre 2001, cette
nouvelle loi permet d'empêcher les terroristes d'agir sur le sol
américain et de les punir avant leurs actes (sic). Cette loi permet
également d'accroître la surveillance des citoyens via Internet, de
faciliter les écoutes téléphoniques et les activités financières de
toute personne suspectée de terrorisme...
2. Sécurité intérieure : à la demande du président Bush, le budget
pour la sécurité intérieure a été doublé, passant de 19 milliards $
à 37,7 milliards $ en 2003...

3. Budgets militaires : nous l'avons déjà évoqué, augmentation

de 13 milliards $ du budget militaire américain pour la simple
année 2003.

4. Mise en place d'un système de surveillance des étrangers : ce
système permet de suivre à la trace les 35 millions d'étrangers qui
se déplacent, chaque année, sur le territoire américain. Nous ne
savons pas tout sur ce système qui relève d'un arsenal informatique
important, mais il est constitué au minimum de prises de
photographies et d'empreintes digitales effectuées directement aux
frontières et de procédures de vérifications fréquentes et sévères.
D'ailleurs, il vous faut désormais un visa pour faire escale sur le sol
des États-Unis, même si vous ne quittez pas l'aéroport ! L'idée de
doter les étrangers de puces électroniques pour les repérer partout
sur le territoire a été envisagée, mais demeure non retenue à l'heure
ou j'écris ces lignes7.

5. Instauration de tribunaux militaires d'exception pour les étrangers :
ces tribunaux d'exception sont destinés aux étrangers, résidents
ou non, suspectés d'activités terroristes. À ces tribunaux s'ajoute
la détention secrète et indéfinie des étrangers et des illégaux,
sans que la justice américaine n'ait à fournir de preuve ou
d'accusations (sic).

6. Restructuration du FBI : grâce à cette restructuration, le FBI est
désormais apte à mener, sur le territoire américain, des opérations
de renseignements, de surveillance et d'espionnage musclées.

7.Projet de système de délation des citoyens : originellement
nommé TIPS (Terrorism Information and Prévention System)
en 2002 et transformé en système TALON en 2003, ce réseau
de dénonciation, supervisé par l'armée, incite des millions
d'Américains, dénommés « concerned citizens » (citoyens
concernés), à espionner leurs concitoyens afin de rapporter
aux autorités des "activités suspectes" et des "menaces non spécifiques" (sic). Toutes ces informations sont centralisées dans un gigantesque ordinateur portant justement le nom TALON (serre, griffe en français)



Extrait des "Chroniques du Girku" d'Anton Parks

Premier tome téléchargeable en format PDF à cette adresse:

http://www.indybay.org/uploads​ [...] rgirk1.pdf



Message édité par la baleine bleue le 17-08-2014 à 19:53:44
avatar
la baleine
Admin

Messages : 7840
Date d'inscription : 01/08/2011
Localisation : Liège

Voir le profil de l'utilisateur http://resonances.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Civilisation sous contrôle occulte" ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum